Les entreprises cotées vont commencer très prochainement à publier leurs résultats 2012. Par curiosité, nous nous sommes intéressés à leurs communiqués de presse l'an dernier, pour savoir s'ils contenaient des commentaires sur les agrégats du "compte de résultat global". Ceci nous amène à souligner un paradoxe : 1.

READ MORE

57 % des analystes européens interrogés (1) considèrent que la définition du Résultat global et de l'OCI (Other Comprehensive Income) dans les comptes des entreprises n’est pas claire (perception négative à 70% au UK, contre 50 % en France). Du côté experts comme du côté praticiens,

READ MORE

La production récente de l’IASB ou des normes françaises amène-t-elle des sujets d’anticipation urgents dans les plannings de clôture des départements consolidation ? Ceci fait suite à mon précédent billet sur les thèmes clés d'anticipation 2012. La réponse me semble être plutôt négative, dans une période de

READ MORE

Passée relativement inaperçue, la révision de la norme IAS1 "Présentation des états financiers"  a été publiée le 16 juin 2011, pour s'appliquer aux exercices ouverts à compter du 1er juillet 2012. Il ne s’agit pas d’une grande avancée comptable. Dans un cadre de convergence avec les

READ MORE

Les capitaux propres constituent un agrégat essentiel en analyse financière, utilisé dans des ratios essentiels comme l’autofinancement ou l’endettement net (« gearing »). Ils constituent en général un gage de stabilité. Les normes IFRS introduisent dans cet agrégat un certain nombre d’éléments volatils, contrepartie souvent de réévaluations en

READ MORE

Nous avons mené une étude sur l'OCI (pertes et gains directement comptabilisés en capitaux propres) et le résultat global publié dans les documents de référence 2009 des sociétés du CAC 40. Nous avons cumulé pour l’ensemble de ces sociétés : leur résultat net d’une part (profits

READ MORE

Le CNC a émis une recommandation en juillet 2009 pour la présentation de l’état du résultat net et des gains et pertes comptabilisés directement en capitaux propres (§6).

La révision de la norme IAS1, publiée le 16 juin 2011, s’appliquant aux exercices ouverts à compter du 1er juillet 2012, oblige à scinder en deux « lots » les éléments du résultat global directement comptabilisés en capitaux propres:
–       Les éléments qui seront recyclés en résultat dans le futur,
–       Et les autres éléments

Cette distinction devra donc apparaître dans les formats proposés par la recommandation du CNC/ANC.

Dans son Exposure draft, la révision de la norme IAS1 proposait de supprimer l’option de présentation en deux états distincts du résultat global (option offerte dans IAS1). Les réponses obtenues ont été très claires : il faut maintenir la possibilité d’un état séparé du compte de

READ MORE

La révision de la norme IAS1, publiée le 16 juin 2011, s’appliquant aux exercices ouverts à compter du 1er juillet 2012, oblige à scinder en deux « lots » les éléments du résultat global directement comptabilisés en capitaux propres: - Les éléments qui seront recyclés en

READ MORE

En anglais dans le texte : “item to be reclassified subsequently to profit and loss”.

Pour les techniciens, il s’agit d’un transfert de réserves à résultat, vidant les réserves antérieurement accumulées dans les capitaux propres via l’OCI (Other Comprehensive Income) pour les basculer au compte de résultat. On entend ici le résultat dans sa définition classique, première partie du résultat global.

Ainsi, un élément comptabilisé en 20N directement en capitaux propres, apparaît dans les autres éléments du résultat global une première fois en année 20N :

Profit of the year : 0
OCI : 100
—————————-
Total comprehensive income : 100

Puis ultérieurement, lorsque l’élément est rapporté au résultat selon des principes régis au cas par cas par certaines normes IFRS (voir ci-dessous mon commentaire) :

Profit of the year : 100
OCI : -100
—————————-
Total comprehensive income : 0
NB : Attention à ne pas déséquilibrer votre tableau de flux de trésorerie dans les systèmes de consolidation par ce mécanisme. Prenez y garde…

Dans son exemple d’application, la norme considère comme « recyclables » les réévaluations à juste valeur des cash flow hedges et les écarts de conversion issus de la consolidation. Dans le premier cas, IAS39 prévoit en effet de rapporter au résultat les réévaluations des instruments de cash flow hedge lorsque l’impact en résultat de l’élément couvert se réalise.

Dans le deuxième cas, l’écart de conversion pourrait être rapporté au résultat, mais uniquement en cas de cession des entités générant l’écart de conversion en consolidation. Le rythme de recyclage peut être très différent, voir hypothétique.

Les esprits chagrins feront remarquer que le « may be reclassified » employé dans l’illustration laisse planer un doute sur la définition de ce qui est recyclable de ce qui ne l’est pas.

diam amet, Aenean Sed id id id, Donec sed vulputate, commodo