Une grande liberté s’offre aux entreprises pour présenter selon dans leur tableau de flux de trésorerie (selon IAS 7) les dividendes reçus des sociétés mises en équivalence, et en particulier des joint ventures qu’il ne sera plus possible d’intégrer proportionnellement suite à l’entrée en vigueur

READ MORE
consequat. elit. felis ante. in efficitur. dictum lectus vel, Sed id, pulvinar