Résumé de notre précédent billet  Au Néolithique, les DAF et les esclaves comptables avaient inventé la numération, pour compter les EBITs qu’ils élevaient en grand nombre au profit des chefs de clans. Durant les siècles qui suivirent, les comptables devinrent indispensables et développèrent une intelligence et un langage si

LIRE LA SUITE

Suite de notre précédent billet : IAS 27 La magie du concept d'entité économique, lors d’une perte de contrôle de filiale avec conservation d’une partie des titres Démonstration par l'exemple de la magie des principes comptable : des opérations sensiblement similaires dans 2 entreprises du CAC 40,

LIRE LA SUITE

L’AMF, dans sa recommandation récente en vue de la publication des comptes 2011 (1) , rappelle une disposition pour le moins "intéressante" de la norme de Consolidation IAS 27. Recommandation AMF L'AMF rappelle qu'en cas de perte de contrôle d’une filiale, et dans le cas où le

LIRE LA SUITE

La valeur des écarts d'acquisition à l'épreuve ! Dans une période d’éventuelles turbulences économiques, où les analystes questionneront sans doute la valeur des goodwills dans les bilans des groupes en 2011, l’AMF (1) recommande de publier une sensibilité des tests de dépréciations des écarts d’acquisition à

LIRE LA SUITE

Oui, cela fait notamment partie des besoins de transparence en notes annexes soulignés par l’AMF dans sa recommandation pour les comptes de 2011. Mais ce n’est pas mécanique. Rappelons brièvement les principaux termes de la 2ième Loi de finances rectificative pour 2011 (publiée au JO le

LIRE LA SUITE
ut libero. leo. Aenean ut ipsum risus. suscipit felis non in