Humour : dans l’Antiquité, on pratiquait la comptabilité en partie simple

Dans l’Antiquité, il n’existait pas encore d’ordinateur. Les moyens pour les comptables-esclaves-érudits étaient par conséquent limités.

La comptabilité se limitait en général à une énumération au moyen des doigts de la main. Or la punition des esclaves était qu’on leur coupait souvent les doigts de la main. En effet, ces temps étaient barbares. Bien souvent, il ne leur restait plus qu’un doigt pour compter. Ainsi est née la comptabilité en partie simple.

ESCLAVE ERUDIT BIENTÔT EN PARTIE SIMPLE

L’esclave érudit  :
Pour la partie double, c’est pas encore gagné !


NB : de ces temps lointains et sauvages est resté l’usage pour certains dirigeants, directeurs financiers et comptables non expérimentés de n’utiliser qu’un doigt pour frapper les touches de leur clavier d’ordinateur.

 

DAF DESCENDANT D’UN ANCÊTRE ESCLAVE ERUDIT COMPTABLE

 

 

 

Le DAF:  C’est pas ma faute, mon ancêtre esclave érudit comptable a fait beaucoup d’erreurs d’additions, il fut sévèrement puni…

 dessin black11
Histoire mondiale de la comptabilité. Des origines à la partie simple

 

Fondateur du cabinet ATLIANCE , expert technique et formateur en consolidation et normes IFRS, créateur du blog Expert-consolidation François a accompagné des groupes de toutes tailles pour faciliter la mise en place de leur outil de consolidation et de reporting pendant plus de 20 ans au sein de ATLIANCE, puis TUILLET et GRANT THORNTON : diagnostic des besoins, rédaction de cahier des charges et assistance à maîtrise d’ouvrage. Il veille à l’actualité des normes comptables et internationales.

Laisser un commentaire

ipsum velit, dolor Praesent felis efficitur. nec risus. mi, eleifend