Quelles sont les étapes essentielles d’un processus de mise en équivalence ?

Le processus de consolidation, dans le cadre de la mise en équivalence, est beaucoup moins complexe que pour l’intégration globale ou proportionnelle, car les comptes ne sont pas cumulés.

Cette démarche, qui correspond aux pratiques courantes, est purement indicative. La chronologie des opérations est en général la suivante :

Même si, conceptuellement, les étapes décrites ci-dessus sont applicables, la mise en équivalence est, en pratique, réalisée en une seule écriture lors de l’élimination des titres (étape 8).

Laisser un commentaire

amet, dapibus ut dictum risus. elementum lectus sed Donec dolor elit.