Question intéressante d’un lecteur, que je remercie. La presse et les études d’analystes ont en effet largement relayé les inquiétudes sur le niveau impressionnant des dépréciations des écarts d'acquisition et de certains actifs industriels opérées dans les bilans depuis ces deux dernières années. Lire par exemple

LIRE LA SUITE

En période d'intense préparation des rapports annuels IFRS semestriels, les directions Consolidation et Finance des groupes s’interrogent sur leurs écarts d’acquisition, en cas de baisse d’activités prévisionnelles par exemple. Même si la question ne se pose pas pour tout le monde (c’est à espérer pour la

LIRE LA SUITE

La valeur des écarts d'acquisition à l'épreuve ! Dans une période d’éventuelles turbulences économiques, où les analystes questionneront sans doute la valeur des goodwills dans les bilans des groupes en 2011, l’AMF (1) recommande de publier une sensibilité des tests de dépréciations des écarts d’acquisition à

LIRE LA SUITE