L’AMF milite pour la lisibilité des états financiers, et donc leur simplification

L’AMF (Autorité des Marchés Financiers) vient de publier en juillet 2015 un guide sur la pertinence, la cohérence et la lisibilité des états financiers (1).

Ses recommandations sont pleinement supportées par la CNCC et l’ANC. Traitant de la lisibilité des rapports annuels des sociétés cotées, le guide est par ailleurs nécessairement … très lisible et pédagogique. Des exemples de ce qu’il ne faut pas faire paraissent évidents, mais sont très utiles.

Extrait du Guide 

Nous citons l’introduction : « Publié le 1 juillet 2015, ce guide publié par l’AMF à l’attention des émetteurs propose des pistes pour leur permettre de présenter leurs états financiers de façon plus pertinente, plus cohérente et plus lisible. Chaque piste de réflexion est illustrée par des exemples de bonnes pratiques.

Après 10 ans d’application des IFRS, les états financiers des sociétés cotées sont source d’insatisfactions :

  • pour les préparateurs, il y a un déséquilibre entre l’utilité de l’information diffusée et les efforts nécessaires pour fournir cette information ;
  • pour les utilisateurs, le volume des annexes s’accroît mais les informations présentées ne sont pas suffisamment spécifiques et pertinentes.

Des initiatives sont en cours à différents niveaux :

  • depuis quelques années l’ESMA et certains régulateurs, dont l’AMF, invitent les sociétés à améliorer la pertinence des notes annexes
  • en 2012, l’ANC a publié une recommandation portant sur six principes généraux
  • début 2013, l’IASB a lancé le projet Disclosure Initiative se traduisant par quelques amendements à court terme et une phase recherche à plus long terme.

L’AMF est convaincue de l’importance d’une démarche d’amélioration des états financiers et encourage vivement les initiatives prises à ce titre ».

Dans ce blog, nous-mêmes avions publié de nombreux billets sur ce thème . Lire par exemple :

 

Notre préconisation

A lire, analyser et insérer dans le plan d’action pour la clôture 2015 ? De nombreux groupes avaient déjà fait les premiers pas pour les comptes consolidés publiés au 31/12/2014.

Pour les plus grands groupes, la simplification du rapport annuel devra s’intégrer dans une réflexion globale sur la communication financière et extra financière de l’entreprise, avec une tendance visant à concevoir un « reporting intégré » global.

Pour les plus petits groupes, c’est le moment de simplifier…et peut-être de recourir à des outils de production des annexes plus pertinents que les tableurs excel ou word.

—————————————————

SOURCE

(1) AMF au 01/07/2015 : Guide sur la pertinence la cohérence et la lisibilité des états financiers

Laisser un commentaire

Merci de valider en complétant cette opération de calcul mental * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.