Elections présidentielles, finance et comptabilité, relisez les déclarations des candidats avant d’aller voter dimanche …

Avant d’aller voter dimanche, je vous conseille de relire les morceaux choisis que j’ai pu sélectionner dans la presse, parmi les nombreuses déclarations des principaux prétendants à la couronne. On y parle de finance, de comptabilité, d’Ordre des Experts Comptables, de Compagnie des Commissaires aux Comptes, d’ANC, d’IASB, de FASB, d’EBIT, d’EBITDA, d’actionnaires, de marchés financiers, de projets ambitieux pour la France…

Déclarations de nos candidats – février avril 2012 :

FRANÇOIS HOLLANDE

 
déclarations présidentielles comptables

 © dessin de black12

« Le bilan des 5 dernières années est accablant pour le candidat-président. Certaines entreprises affichent des dépenses supérieures aux produits, créant même parfois des pertes ! S’il existe des principes comptables internationaux qui imposent aux entreprises de comptabiliser manifestement  trop de charges, eh bien c’est simple, on ira les renégocier auprès de l’IASB ».

« L’ IASB a besoin de la France ! ».

« Je serai celui qui relancerai à la fois les produits et les charges, en favorisant le chiffre d’affaires, mais en gonflant aussi les dépenses, mais pas trop, tout en rétablissant à leur juste valeur les rémunérations du personnel et les cotisations sociales qui augmenteront fortement, mais sans effet final sur les comptes par le mécanisme de transfert décrit page 12 de mon programme … pour redonner enfin au plan comptable son rôle d’équité social qu’il a perdu ».

 

JEAN-LUC MELENCHON

 

« Ô peuple des petits comptables et des DAF asservis, lève toi ! Prends le pouvoir au sein des entreprises, fais de l’Ordre des Experts comptables un syndicat révolutionnaire, renverse les Comités Exécutifs des multinationales qui t’exploitent ! ».

« Les principes comptables internationaux sont de toute évidence au service des bénéfices et des actionnaires. Le Peuple instaurera un plan comptable républicain, qui interdira les comptes de provisions pour restructuration ».

« Le bénéfice sera encadré. Le parlement votera une loi qui interdit les comptes de produits supérieurs à 10 fois les charges ».

« Je nationaliserai la Compagnie des Commissaires aux Comptes et je pourchasserai fiscalement tous ceux qui, parmi ses membres, conduiront une BMW ou une Mercédès. Il faut interdire le profit dans les instances de contrôle. Ne mélenchons pas les torchons et les serviettes ! ».

NICOLAS SARKOZY

 

« Mes chers compatriotes, le plan comptable général est menacé. Ceux qui travaillent, les comptables, les contrôleurs de gestion et les DAF de la France qui se lève tôt, ont droit à un cadre qui protège leurs droits, mais leur donne aussi des devoirs ».

« Je lancerai une large concertation pour mener à bien un ambitieux projet de simplification et de moralisation des normes comptables ».

« Une loi de simplification des règles comptables, dite de Répartition Ethique des Marges des Entreprises (RIME), sera soumise  au Parlement en urgence dès le lendemain de mon élection. RIME à quoi ? Cette loi est simple, mes chers compatriotes. Elle posera le principe d’un ratio d’allocation des marges basé sur 5% de  la masse salariale, hors CSG mais incluant l’intéressement, plafonné à trois fois le dixième du résultat fiscal de l’année précédente, divisé par le chiffre d’affaire total de l’entreprise (à l’exception des activités de services occasionnels aux personnes), mais excluant les exportations et réintégrant la moitié de la TVA restituée par l’Etat lorsque la société est en perte depuis plus de 2 ans… ».  Nicolas Sarko, pas Sar K.O.

 

MARINE LE PEN

déclarations sur la comptabilité et la finance

 

« Supprimons les agrégats financiers venus de l’étranger, à bas l’EBIT et l’EBITDA ! »

« Protégeons l’ANC (Autorité des Normes Comptables) de la mondialisation ! Mort à l’IASB et au FASB dirigé par Israël, le Maghreb et Dark Vador ».

« Je ferai voter le retour au plan comptable de 1957, aux comptes libellés exclusivement en francs, aux statuts tels que rédigés par le Maréchal Pétain lorsqu’il a fondé l’Ordre des Experts comptables en 1942 ».

« Érigeons d’urgence un nouveau principe comptable de moralité qui guidera les pratiques françaises et redonnera à la France la place et la reconnaissance comptable mondiales qu’elle a perdues depuis que la Droite et la Gauche se partagent odieusement le pouvoir ».

FRANÇOIS BAYROU

 

« Je crois que la plupart des comptables et des DAF sont aujourd’hui très débités par la vie politique. Vous noterez bien s’il vous plaît que je ne n’ai pas dit « dépités ». Eh oui, c’est de l’humour que seul un candidat à la Présidence de la République comme moi peut se permettre ».

« Cela fait 50 ans que l’on oppose les produits et les charges, créant un déséquilibre structurel des comptes des entreprises et des Etats. Je ne prendrai pas position, car bien entendu la problématique est ailleurs. Ces ventes et ces charges salariales, sont-elles produites en France ? Là se situe le cœur du problème, masqué par les divisions partisanes contre lesquelles nous devons nous battre ».

« Pour conclure, et comme je le disais lors d’une de mes conférences à l’Université de Pau en juin 1972,  « a cane non magno sæpe tenetur aper », ce qui signifie souvent le sanglier est arrêté par le petit chien « .

——————————————————————

Bon, les ami(e)s, maintenant que l’on sait tout, on va voter ?

testsetset

Laisser un commentaire

Merci de valider en complétant cette opération de calcul mental * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.