Humour : en Inde, la comptabilité en partie multiple existait déjà

Les historiens considèrent que les romains et les égyptiens furent les premiers à utiliser des livres de recettes et de dépenses. Le modèle de la comptabilité d’alors était la partie simple.

Nous vous avions informé dans un précédent billet qu’en conséquence, durant l’Antiquité, les comptables esclaves érudits n’utilisaient encore qu’un seul doigt pour compter. Voir Dans l’Antiquité, on pratiquait la comptabilité en partie simple

Mais mes recherches permanentes en Sciences de l’Humanité et Techniques Financières me permettent d’affirmer que d’autres civilisations embrassaient depuis longtemps des modèles comptables plus sophistiqués que ceux des grecs et des romains.

Ainsi par exemple, la divinité Shiva, possédant 4 bras et donc 20 doigts, créait la saisie comptable dans un plan de comptes à 20 dimensions.

Et notamment les flux qu’on retrouve encore dans les journaux d’écritures de consolidation moderne. Essayez donc d’enregistrer manuellement une écriture à multiples dimensions analytiques dans un logiciel du marché, et vous comprendrez de quoi je parle.

Dès le cinquième siècle avant JC, on peut considérer qu’un sage, avatar de Vishnou et nommé Bouddha, atteignait le nirvana comptable en prophétisant le système transactionnel en base multidimensionnelle (ERP). Malheureusement personne ne l’écouta à l’époque. Il fallut 25 siècles à  IBM pour s’emparer de l’idée.

 

SHIVA PRECURSEUR DES ERP MULTI-DIMENSIONNELS


 

Divinité Shiva  :
Un doigt pour les recettes, un doigt pour les dépenses, 18 doigts pour l’allocation sur des axes analytiques …
Esclave érudit comptable antique  :
La classe !

 dessin de black11

Histoire Mondiale de la Comptabilité
Des origines à la partie simple 

 

Laisser un commentaire

Merci de valider en complétant cette opération de calcul mental * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.