Charger ses données automatiquement via internet dans sa liasse de consolidation, que du bonheur !

Dans notre dernière enquête (1) , vous avez été très positifs sur deux fonctionnalités essentielles offertes par les éditeurs de logiciels de consolidation du marché, et que vous utilisez régulièrement :

  1. L’accès Internet multi-sites et multi-utilisateurs au logiciel de consolidation, via des modules de collecte des données de liasses de consolidation sur internet ;
  2. Le chargement des données dans les liasses de consolidation via des outils d’interface automatique.

Enquête du blog expert-consolidation du 11/04/2014  « Comment jugez-vous votre logiciel de consolidation, et de manière générale l’offre des éditeurs ? »
(
note 1 très négatif à 5 très positif)

enquete collecte logiciel

Accès internet : 66% de réponses 4 et 5; Interfaces faciles: 58 % de réponses 4 et 5

A. Les fonctionnalités offertes par les logiciels de consolidation en matière de collecte et d’interfaces

Nous sommes allés « faire notre marché » sur les sites web des éditeurs de logiciels de consolidation & reporting (plus d’une dizaine en France aujourd’hui). Leur offre insiste en effet très souvent sur l’aspect collecte, en mettant en avant les avantages de leurs solutions (citations) :

– « Collecte rapide et fiable des données sociales issues des différentes entités du groupe »
– « Collectez vos données sans limite géographique »
– « Accédez à l’outil de consolidation 24h/24, sans contraintes de lieux et de temps, via un simple navigateur Internet »
– « Tous les formulaires de la liasse peuvent être accessibles, en lecture et modification, via un accès web sécurisé » ; « saisie on-line »
– « Saisie off line dans des liasses décentralisées en filiale »
– « La liasse intègre des fonctions d’import et de saisie. Elle permet aux sites distants de collecter les comptes sociaux, les retraitements, les opérations intra-groupes et les opérations internes »
– « L’outil d’import permet de collecter les balances comptables à partir de tous types de fichiers (.xls, .csv, .txt, .asc, etc.), par simple copier/coller ou par import automatique, sans besoin d’avoir recours à un outil externe »
– « Interfacez vos données depuis vos logiciels comptables en conservant leur traçabilité jusqu’à la donnée source, fonctionnalités de « drill » à la facture par exemple »
– « Versionnez vos liasses de consolidation »

Pour les éditeurs de logiciel de consolidation en mode SaaS (Software as a Service), la solution étant nativement sur internet et déportée sur un site distant, les avantages sont décrits en ces termes (élogieux) :

– « Le Saas « Software As A Service », un mode modulaire et évolutif »
– « Le Saas en consolidation, une offre clé en main : votre logiciel prêt à l’exploitation »
– « Zéro contrainte : pas de mises à jour, pas de sauvegardes »
– « Bénéficiez du SaaS, une solution simple d’utilisation et avec des mises à jour automatiques et en temps réel »
– « Avantages du Saas : réduisez les délais de déploiement de votre application et d’acquisition de nouveaux matériels »
– « Réduisez les coûts logistiques et les investissements informatiques ; via le Saas, maîtrisez les coûts informatiques »
– « Sécurisez et sauvegardez vos données avec une mutualisation des moyens, pour une plus grande efficacité. La sécurité du système en mode SaaS est assurée par des professionnels »
– « Prise en compte des demandes d’enrichissements de paramétrage »
– …

B. Notre métier : conseiller nos clients dans le choix des outils de consolidation

La collecte des données auprès des filiales est essentielle en consolidation et reporting. Vous avez jugé très positivement votre outil de consolidation sur ces aspects de collecte distante et d’interfaces. Bravo, c’est sans doute grâce à un choix pertinent, répondant précisément à votre besoin.

Notre avis sur la question ? Tous les outils ne se ressemblent pas, même si l’offre paraît trop rapidement « équivalente » sur le papier. Et les utilisateurs eux-mêmes peuvent avoir des besoins et des profils très différents, sur des sujets comme :

–  La fréquence des remontées,
–  La collecte centralisée, ou très dispersée géographiquement,
–  La collecte concentrée sur un nombre réduit d’utilisateurs, ou au contraire très large,
–  La collecte de données simples et purement comptables, ou à dimensions multiples, gestion et analytiques par exemple,
–  La collecte de données sociales en principes comptables locaux, avec retraitements à part, ou directement en normes groupe (IFRS par exemple),
– La collecte de données en soldes, ou pour certaines en flux (variation des immobilisations par exemple),
– La collecte d’annexes IFRS complexes (par exemple échéanciers)
– La pluralité des activités et des plans comptables dans les filiales du groupe,
– La diversité des systèmes sources et des ERP comptables dans les filiales du groupe,
– La maîtrise informatique des outils en central et/ou en filiales et la capacité à déployer et administrer les solutions,
– La sensibilité aux questions de sécurité et d’accès internet,
– Etc.

Il est évident qu’un groupe de taille réduite, préparant des comptes consolidés une fois l’an, ne portera pas le même regard sur les aspects de collecte et de chargements des données, qu’un groupe de plusieurs dizaine ou centaines de filiales préparant un Reporting mensuel et une publication trimestrielle de Comptes consolidés IFRS.

Dans le premier cas, c’est souvent l’aspect « convivial » de la collecte et son coût limité qui séduiront l’utilisateur, le fait par exemple que le module d’interface fasse partie nativement de l’outil  et ne s’ajoute pas au coût de l’outil de consolidation à proprement parler.

Dans le deuxième cas, c’est plutôt la fiabilité de la collecte et le respect des délais qui priment. C’est un souci permanent des directions de consolidation, car une faille à ce niveau fragilise l’ensemble du processus.

Pour y voir clair, benchmarquer le marché, rédiger des cahiers des charges qui permettent de différencier les offres, trouver les bons intégrateurs, une seule solution ? notre expérience de 20 ans dans le domaine ; nous contacter

—————————————–

SOURCE

Observatoir métier / Voir notre billet dans le blog 9/06/2014: « Les logiciels de consolidation du marché vous donnent-ils satisfaction ? »

Laisser un commentaire

Merci de valider en complétant cette opération de calcul mental * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.